Archives de catégorie : Slackware

Disposition de clavier du Desktop Manager et de X en général

L’autre jour je me suis confronté à une de ces bizarreries qui font le charme de la Slackware : la disposition de clavier (keyboard layout) sur X en général.

Je m’explique. Si vous avez déjà essayé de configurer Xorg sur une Slackware, vous saurez de quoi je parle : on a beau indiquer que l’on a un clavier AZERTY pendant l’installation de l’OS, dès que l’on lance X, on se retrouve en QWERTY. Alors qu’il n’y a aucun problème en mode console !

Dès lors, plusieurs solutions s’offrent à nous. La première à laquelle on pense si l’on a pas encore l’habitude de tous les fichiers de configuration, c’est d’utiliser l’interface graphique. Il faut donc se connecter à notre session sur X puis ouvrir l’utilitaire de configuration en question. Sauf que voilà, vous avez probablement déjà modifié votre inittab de sorte à ce que X se lance au démarrage. Ce qui implique taper son mot de passe en QWERTY depuis notre Desktop Manager (DM, par défaut sur la Slack c’est KDM), afin de pouvoir accéder à sa session KDE qui est désormais configurée pour l’AZERTY.

Voilà pour la première solution. Vous aurez compris que ce n’est pas la meilleure… Sur le net, j’ai mis un peu de temps à tomber sur la bonne. Sur les forums, pas mal de gens conseillent de modifier des fichiers un peu obscurs ou je sais pas quel bricolage.

En fait, la solution est la suivante : il faut créer le fichier 10-layout-keyboards.conf dans le dossier /etc/X11/xorg.conf.d

Voilà la configuration d’un clavier de PC français :
Section "InputClass"
Identifier "system-keyboard"
MatchIsKeyboard "on"
Option "XkbLayout" "fr"
Option "XkbVariant" ""
Option "XkbOptions" "terminate:ctrl_alt_bksp"
EndSection

Et voilà ! Maintenant, y a plus qu’à enregistrer le fichier et redémarrer X pour que le système soit enfin totalement AZERTY-friendly et que vous puissiez enfin taper votre mot de passe tranquillement sur votre DM.

Mise-en-veille à la fermeture de l’écran

Aujourd’hui je me suis penché sur un petit manque de la Slackware sur les PC portables : la mise-en-veille automatique lors de la fermeture de l’écran. Ce mode, appelé suspend-to-ram en Anglais, permet au PC de limiter la consommation en coupant l’alimentation du disque dur tout en gardant la RAM alimentée (sans ça elle serait effacée) afin de ne pas trop ralentir le réveil de la machine (effectivement, cela évite de devoir passer la RAM sur le DD pour ensuite la repasser sur la RAM au réveil).

Pour corriger le problème, les étapes sont simples et ont été décrites par le blog Karellen’Unix Blog. Elles consistent à récupérer les événements ACPI (autrement dit les interactions avec le matériel) pour diriger le système vers le bon mode.

Commençons par faire la sauvegarde du fichier original :
cp /etc/acpi/acpi_handler.sh /etc/acpi/acpi_handler.sh.orig

Éditons maintenant ce fichier avec notre éditeur de texte préféré :
vim /etc/acpi/acpi_handler.sh

Vous y trouverez normalement les lignes suivantes au milieu du fichier :
case "$2" in
power) /sbin/init 0
;;
*) logger "ACPI action $2 is not defined"
;;

etc.

Il nous suffit alors d’ajouter le morceau qui nous intéresse, c’est-à-dire l’événement « lid » (qui correspond au bloc écran), qui va diriger le système vers l’action « echo mem » (correspondant à l’état de veille suspend-to-RAM). Voilà le code dont nous avons besoin :
lid) /bin/echo mem > /sys/power/state
;;

Au final, nous nous retrouvons avec les lignes suivantes dans notre code :
case "$2" in
power) /sbin/init 0
;;
lid) /bin/echo mem > /sys/power/state
;;
*) logger "ACPI action $2 is not defined"
;;

Voilà ! Même pas besoin de redémarrer quoi que ce soit, il suffit d’enregistrer le fichier.